Loi Travail

 

Vous avez dit baroud d’honneur ?

La rentrée sociale est à l’image de la météo, chaude et orageuse, n’en déplaise à ceux qui avaient déjà enterré le mouvement social.

Sur tout le territoire, ce sont plus de 110 manifestations et rassemblements qui se sont déroulés à l’appel des 7 organisations mobilisées pour continuer de dire NON à la loi travail, ce jeudi 15 septembre.

Malgré les mesures de sécurité draconiennes imposées par des préfectures pour pouvoir se rendre sur certains lieux de manifestation, plus de 170 000 salariés ont bravé les interdits et battu le pavé pour la 14ème fois.

Tous continuent d’être contre cette loi scélérate.

Lire la suite

 

Rentrée 2016

Philippe Martinez s'adresse aux syndiqué(e)s de la CGT

Adresse aux syndiques de la cgt 290816 003Voir l'Adresse aux syndiques de la cgt 290816 003 (238.33 Ko)

 

 

Image site elections tpe 2016

Elections TPE 2016

Très petites entreprises : portraits de salariés

Du 28 novembre au 12 décembre prochain, les salariés des très petites entreprises vont désigner leurs représentants. Voici quelques portraits de salariés et de ce qu’ils souhaiteraient améliorer dans leurs secteurs.

"L’évolution de carrière ? Je n’en ai pas trop !"

Bastien est carrossier-peintre dans une petite entreprise depuis 20 ans. La formation, le contact avec les autres salariés, etc ; il est plus facile de parler de ce qui va bien que de ce qui pourrait aller mieux !

Lire la suite

 

Organisation internationale du travail

Violations du droit international par la loi El Khomri

La loi travail viole les conventions de l’OIT

Avant même son éventuelle adoption, la loi dite « El Khomri » viole de façon magistrale les conventions de l’Organisation Internationale du Travail. Cette note n’aborde en guise d’illustration que la question de l’inversion de la hiérarchie des normes qui contrevient à la jurisprudence de l’OIT liée au contrôle de l’application des conventions 87 et 98. Mais bien d’autres aspects de cette loi posent question au regard des normes internationales du travail.

Télécharger la note CGT.

 

Mta

Photo : Thierry Daniel Vidal/Maxppp

Diffamez, y a rien à voir !

Le tribunal correctionnel d’Agen du 13 juillet a relaxé Jean-Louis Costes. Si la cour reconnaît le caractère diffamatoire des propos tenus par le député-maire de Fumel en avril 2015 à l’encontre de militants CGT de MetalTemple, elle estime que l’élu n’a pas dépassé les limites de la liberté d’expression.

La CGT fait appel de la décision.

L' audience de l'appel qui aurait dû se tenir jeudi 22 septembre est reportée.